Un chemin commun

Un chemin commun

Edito de rentrée signé jean-Luc Lecomte dans le journal des communistes de l’Eure « Regard sur l’Eure »

Après les attentats du 14 juillet à Nice et l’assassinat du père Jacques Hamel à Saint-Etienne-du-Rouvray, toutes les femmes et les hommes qui ont l’humain et la fraternité au cœur sont inquiets de l’évolution de notre société et de l’évolution du monde.

Mais Ils sont également en recherche d’espoir et cet espoir passe par la construction d’un chemin commun alors que la rentrée politique est marquée par l’éparpillement des forces à même de participer à la construction d’une alternative.

A l’université d’été du PCF à Angers, Pierre Laurent a insisté sur le commun constaté entre nos propositions pour l’école, la culture, le travail, la santé, le logement, la refondation de l’Europe, la lutte contre la finance…et celles figurant dans d’autres programmes à gauche. L’heure est donc au rassemblement et, alors que se multiplient les candidatures de tous bords à l’élection présidentielle, le calendrier de rentrée des communistes est tout différent :

– Face à l’offensive du gouvernement sur le terrain social, reprise de la mobilisation sociale avec la participation à la journée d’action du 15 septembre contre la loi El Khomri , pour les 32 heures, les salaires et les retraites et à la journée de grève et de manifestation pour l’emploi et les conditions de travail chez SFR le 6 septembre.
– A partir de la consultation citoyenne « Que demande le peuple » menée tout l’été, organisation d’une votation citoyenne en octobre sur un pacte commun possible pour une alternative de gauche en 2017, le tout avant la conférence nationale du 5 novembre où ils feront le choix d’un candidat.
– Mise en débat dans la population de l’enjeu des élections législatives et multiplication des réunions citoyennes où sera posée avec force la question du -de la- député-e de gauche dont la population a besoin.
C’est bien toutes ces questions qui seront au cœur des débats de la Fête de l’Humanité le week-end prochain. Trois stands eurois vous y accueilleront au sein d’un espace Normandie, un espace festif et convivial au sein duquel sera organisé un des cinq débats majeurs de la fête, sur le thème de l’exigence d’un nouveau développement industriel.

Alors que les forces de droite comme le Président de la République et le gouvernement ne parlent que de guerres, la paix tiendra une place importante sur cette fête où nous mobiliserons pour les rassemblements organisés dans tout le pays le 24 septembre.

Et la question étant plus que jamais de première importance, que nul ne soit étonné d’être sollicité dans les allées de la fête pour rejoindre le PCF. Georges
Séguy qui vient de nous quitter et à qui les communistes de l’Eure rendent un hommage ému lançait d’ailleurs avec force un appel de pleine actualité en déclarant :

« Il ne suffit pas de s’indigner, il faut s’engager ! ».

Jean-Luc Lecomte,
secrétaire départemental du PCF27

Categories: Eure
Tags: FDG, PCF27

à propos de l'auteur

Écrivez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs exigés sont marqués d'un **